Capture d’écran 2021-01-13 à 23.37_edited.jpg
affiche Akiyo jenez.png

AKIYO JENEZ 

Les années 80 ont vu naître une idéologie musicale populaire, étant le fruit du rassemblement d'hommes et de femmes, forts de persévérance et imprégnés de culture. Ils font résonner dans l'espace et dans le temps leurs instruments, en dénonçant la réalité sociale contemporaine : « Akiyo », groupe emblématique du carnaval guadeloupéen. Qui sont-ils ? Ils nous racontent leur histoire... 

LES REALISATEURS

Akiyo jénèz est né de la rencontre artistique (culturelle et musicale) de deux jeunes passionnés d’images en 2012.

Yannick Rosine et Stéphane Fahrasmane ont entrepris de répondre à une question « symboliquement populaire » : Akiyo ? Qui sont-ils ?

Ce groupe emblématique du Carnaval Guadeloupéen.

Yannick Rosine, monteur vidéo de formation, a mis ses 7 années d’expériences professionnelles au service de ce film documentaire. Porté par un vif intérêt pour l’écriture cinématographique et une passion animée pour la musique depuis enfant, il se lance dans une aventure d’enquêtes et de recherches. Avec un enthousiasme, panaché d’une envie de révéler de la façon la plus authentique l’histoire -disons plutôt- la genèse du groupe Akiyo, il scénarise puis réalise ce projet pharaonique en collaboration avec Stéphane Fahrasmane.

Stéphane Fahrasmane, sérigraphe de formation, dédie la majeure partie de son temps à l’image et à des projets audiovisuels (clips, prises de vues, films institutionnels, concerts...). Ainsi, les trois années de cette aventure ont su motiver chez lui une nouvelle perspective professionnelle, nourrie sa sensibilité et sa curiosité, pour le film documentaire.

Porté par ses passions et la motivation d'une « petite centaine » de bénévoles, il concrétise la réalisation de ce « documentaire » auto-produit.

Le film se fabrique en 2 grandes étapes avec deux présentations au public en 2014 et en 2017. Caractéristique rare dû au fait que de nouveaux éléments d'archives "cruciaux" font leur apparition après la 1ère présentation. 

 

2018, ZAYANFIM prend la responsabilité d'assurer administrativement la production et la distribution de Akiyo Jénez. 

LES CHIFFRES 

Akiyo Jenez_7.png
Akiyo Jenez_6.png

Le carnaval se déroule uniquement les dimanches, de janvier et février. Quatre périodes de carnaval ont été filmées : 2011, 2012, 2013 et 2014.

+ de 60 jours de tournage.

+ de 1600 heures d’acquisitions, de dérushage, et de montage étalées sur 3 ans, avec :

+ de 300 heures de rushes vidéos dont : 120 heures d’archives vidéo amateur

+ de 2000 photos d’archives et plus de 800 articles de presse

39 interviews

2 semaines de mixage et création sonore

3 semaines d’étalonnage

C’est également plus de 10 techniciens spécialisés, un nombre incalculable de petites mains, et autres actions bienveillantes pour la finalisation.

2012 - 1ère ITW et 1er essai de montage

2014 - Première sortie

2017 - Deuxième sortie

LES FAITS MARQUANTS

La première diffusion a lieu en 2014 au festival FEMI. Considéré hors compétition, il ne fait pas parti du palmarès officiel. Pourtant il reçoit un tel accueil que les organisateurs décident de lui attribuer un prix pour une diffusion spéciale à Paris.

La même année, en Octobre, le documentaire est mis à l'honneur dans le festival le Mois du DOC 2014. A la suite de ses 1ères diffusions public, des protagonistes du mouvement, que nous n’avions pu contacter pour diverses raisons, font leur apparitions, et nous apportent en plus de leurs témoignages, une quantité énorme de photos et vidéos d’archives.  

Devant tous ces nouveaux éléments cruciaux dans la narration, le film retourne sur les bancs de montage et mixage pendant environ 2 ans. Sa version finale est proposée au Cinéstar à l’occasion de la fête de la musique pour 4 dates en Juin 2018. Il est ensuite diffusé sur Guadeloupe la 1ère (FTV) lors du Carnaval 2019. 

À ce jour, le projet est finalisé et en recherche de fond, pour l’édition en coffret DVD.

Akiyo Jenez.png
dvd Akiyo Jénèz

Un coffret Dvd est à ce jour prêt à être édité dans sa totalité. Le fichier final (Bon à tirer) a été transmis à l'entreprise de fabrication. (MPO)

Des campagnes de levée de fond verront le jour dans le courant de l'année 2022 pour permettre aux guadeloupéens d'obtenir un coffret.