top of page
AFFICHE KLKPL VDEF PRIX.png

Ki-w la, Ki-w pala

un film de Yannick ROSINE, Avec Jade POTIN et Yanis OLIVARY

"Deux jeunes sont confrontés à un choix de vie décisif : poursuivre ou non

une grossesse accidentelle. Ils sont en désaccords alors que des univers

paralleles se chevauchent..

affiche KLKPL VDEF .png

ECRITURE

IMG_0052.HEIC

4 versions du scénario ont permis d'aboutir à la version finale. 

Le texte existe depuis plusieurs années, mais sa réécriture a commencé suite à la rencontre avec jade et Yanis. 

Après quelques essais et la décision de mener à bien le projet, la réécriture s'est faite sur environ 6 mois avec le travail en parallèle des acteurs. Mise en scène réajustements, intentions, ont été travaillé dans le même temps afin d'arriver à la version finale. 

Yannick ROSINE a ensuite préparé le storyboard et le découpage afin de rendre le mieux possible visuellement les intentions. 

Le scénario met en lumière ce qui n'est jamais dit, et utilise un procédé particulier afin de recueillir un maximum de point de vUe sur la situation et surtout de mettre en lumière un problème sociale réel important, mais souvent, passé sous silence. 

Vous trouverez une partie du scénario en PDF dans la section document afin de vous familiariser avec l'écriture d'un scénario. 

CASTING

Première vraie expérience cinéma pour nos deux talents, découverts au hasard d'un rencontre. 

Influenceurs sur les réseaux sociaux, ils ont abordés l'excercie d'acting avec la plus grande naïveté. Leur implication et leur influence auprès des jeunes, leur a permis de donner ce dont le film avait pour être un chef-d'oeuvre. 16 minutes de textes, avec des intentions de regards, de position et de déplacement exécuté à la perfection. 

Jade réussi l'exploit d'une séquence enregistrée sans prise de sécurité, et incarne à la perfection le personnage selon les directives du metteur en scène. 

Yanis, lui, semble avoir ébloui les spectateurs, car les retours sont unanimes et toujours les mêmes : il est sublime dans le rôle. Et à juste titre, il obtient le prix de la meilleur interprétation au CIFF2023; 

Première expérience, première sélection, et deux prix pour un huit clos. Ils promettent alors suivez les... 

https://www.instagram.com/broki_faya/

https://www.instagram.com/badgyal__moon/?igshid=YmMyMTA2M2Y%3D

PHOTO-2023-06-23-12-42-09 2.jpg
PHOTO-2023-06-23-12-45-49 2.jpg

EQUIPE TECHNIQUE 

PHOTO-2023-12-08-17-04-06.jpg

L'image est signée David Hannoah, armé de sa Sony FS5 et de la gamme d'objectif ZEISS. 

La préparation et les repérages ont permis de préparer la mise en scène très précise du à l'espace restreint du décor. Et son oeil aguerri a composé les cadres et lumières tout en gérant la mise au point. 

Le son pris par Steve Lancastre et Shirley-Ann Selbonne, a su rendre honnêtement l'ambiance souhaitée par le réalisateur. En effet le film était prévu sans musique, et donc les sons ambiants et les précisions des voix étaient primordiales. 

Le mixage final, assuré par Steve Lancastre, permet un voyage immédiat et immersif dans un quartier de la campagne de la Guadeloupe.

Le décor, assuré par Kristine Blonbou, a permis de créer les ambiances nécessaire pour la compréhension du film. De même pour les costumes qui sont au départ vu simples, mais qui sont très importants dans l'histoire, car faisant parti du récit. 

Son oeil et expérience ont faciliter les choses 

Le maquillage assuré par Lovely Pusateri de façon à magnifier les visages, filmer souvent en gros plans a été très efficace. 

Sévrine Guims assure le poste du 1ère assistante réalisatrice. En lien avec le réalisateur dès l’écriture, elle permet d’assurer les prises essentielles afin d’assurer le montage et la post-production. 

La régie assurée par Carole Vingalalon, a permis de mettre une ambiance conviviale sur le plateaux à toutes heures, jusqu'à partager un repas local bien mérité...

TOURNAGE

Une ambiance détendue et conviviale. Tout les tournages devraient se dérouler de la sorte. Rigolade, bonne ambiance, et sérieux. 

La préparation des acteurs environ 6 mois en amont, a permis d'avoir sur place un tournage efficace. 

L'expérience et la science de l'équipe technique a permis de faire la course avec le soleil et de gagner... 

En effet, le tournage avait une limite imposé par le soleil. A partir de 12h, impossible de tourner sur le set... Or le film est essentiellement du dialogue sur 16 minutes. Tous les maillons de l'équipe devaient être donc d'une précision extrême afin d'assurer le tournage. 

Le décor est une maison des hauteurs de Deshaies, mise à disposition par Ras Woz, et Stan-Ley. Une maison typique de la campagne de guadeloupe. 

Du fun et de la créativité, sur un magnifique décor, avec une équipe de rêve, sont les ingrédients parfait pour les chef-d'oeuvres. 

Et le résultats le dit bien... 

PHOTO-2023-12-08-17-04-04 4.jpg
PHOTO-2023-12-08-17-04-11 2.jpg
PHOTO-2023-12-08-17-04-04 2.jpg

POST PRODUCTION

IMG_0049.HEIC

Le montage et l'étalonnage sont assurés par Yannick ROSINE. Monteur de formation avec 20 ans d'expérience, cette étape était pour le film une formalité, car l'écriture et le découpage préparés avec précision, montraient déjà à quoi ressemblerait le film. 

La couleur de l'image découle du choix de la simplicité. Pas besoin d'une image extrêmement colorée ou originale par rapport au propos du film. 

Le mixage, assuré par Steve Lancastre, était aussi une formalité de part son expérience, et du fait qu'il était le preneur de son au tournage. 

Le challenge était de captiver le spectateur sans musique, simpleent avecv les sons d'ambiances du tournages, et les ambiances recrées en studio.

Enfin le Bilboard (animation au début du film) est fabriqué par Jean-François Torrent. Element primorodiale dans les productions zayanfim, celui ci a la force et le mérite de nous montrer en quelques secondes, tous le propos défendu par le court-métrage. 

La première présentation du film a eu lieu lors du Festival Cinéstar International Film Festival (CIFF23) 

devant une salle comble. Il semble que lors de cette projection, le film a remporté l'applaudimètre... 

Signe certainement précurseur, car il ressort du festival avec deux prix : Meilleur court-métrage et Meilleur Interprétation pour Yanis Olivary. 

Une joie immense pour toute l'équipe que vous pouvez apprécier avec les quelques photos ci-dessous.... 

En décembre 2023 nous attendons les réponses de plusieurs festival dans lesquels nous l'avons inscrit, notamment au Nouveaux Regards Film Festival qui se tiendra du 21 au 24 mars... On croise les doigts.. 

HMZ_0907-11 octobre 2023©GuillaumeAricique.JPG
73a3c8af-2c3b-4cdd-b0c4-c802c16cf6ac.JPG
6ca35b74-2038-44a3-a3f1-efb138bba890.JPG
HMZ_0384-11 octobre 2023©GuillaumeAricique.jpg

MERCI À TOUS NOS PARTENAIRES

bottom of page