Affiche_Hé Chabine_Zayanfim TEST.png

Synopsis

Mélie est une adolescente timide de 14 ans, très impatiente et anxieuse d’aller à son premier rendez-vous galant au cinéma.

Impatiente car c’est la première fois qu’elle se fait belle pour sortir avec un garçon, anxieuse car elle ne tient pas à ce que son grand frère le sache.

L'ÉCRITURE

photo scenar V3 he chabine.jpeg

Le scénario de HÉ, CHABINE ! écrit par Sarah Démonio, a été proposé à la société de production Zayanfim en mai 2020.

Cette histoire coup de poing a résonné en nous car quelques mois auparavant, nous avions eu à débattre au  de l'agression en pleine rue de l'animatrice du programme partenaire On Pakèt Sinéma, Sarah Démonio. 

Ce fait documenté avait alors fait débat entre les hommes et les femmes de l'équipe.

Accompagnée en partie au développement par C'drick Frémont scriptdoctor stagiaire, après deux versions, nous nous lancions dans la recherche de financement en janvier 2021.

LE CASTING

Pour son premier film produit, Sarah Démonio a choisi des personnages d’adolescentes, de très jeunes adultes.

Mais où trouver ces jeunes comédiens et comédiennes en Guadeloupe ?

Un casting sauvage a ses avantages mais demande d’innombrables répétitions.

En avril 2021, assistée de Carole Vingalalon, la réalisatrice part à la recherche de ces pépites au sein des cours de théâtre.

Joël Jernidier, professeur de la section STTMD au Lycée Carnot, les accueillent et Sarah a un véritable coup de coeur pour Enzo PIERRE-JUSTIN et Niels MORVAN.

Cyrille POLLION et Kaychel CLAIRE, stagiaires comédiens chez ZAYANFIM, élèves de 3ème année à l’Université de Saint-Claude avaient déjà pu démontrer l’étendue de leur talent. 

Mais où trouver, nos deux adolescentes ? 

Céline Morel de l’école Arpège et Promusika, coach enfant sur les tournages nous fait découvrir Anaël POUGOUE, une adolescente de 14 ans sûr d’elle, parfaite pour le rôle de Johanna et une adolescente timide à la voix inaudible, Romane ARRENDEL. Ce sera elle, le 1er rôle car elle a compris tout l’enjeu de son personnage et sa transformation était pleine de promesse.

Wally FALL et Varenthia deux professionnels d’exception complète ce merveilleux casting.

L'ÉQUIPE TECHNIQUE

TimounAw_Zayanfim2.jpg

Zayanfim s’efforce de privilégier l’emploi de techniciens et comédiens du territoire caribéen.

Dès les premiers mois de la collaboration, la réalisatrice a  fait part à la production de son désir de tourner avec une équipe entièrement féminine. 

Un nouveau défi pour les producteurs de Zayanfim qui devait constituer une équipe féminine 100% Guadeloupe.

Souvent les jeunes auteurs font le choix de s’appuyer sur des chefs de poste très expérimentés, c’était donc une prise de risque osée de la part de la réalisatrice pour son premier film produit. Convaincue que l'expérience d'un plateau entièrement féminin garantira la bonne fin du film dans une ambiance bienveillante et apaisée.

Challenge réussie même en l’absence d’un poste majeur de 1ère assistante réalisatrice.

La rigueur, l’engagement de techniciennes formées au lycée de Pointe Noire à l’image de Dannick Narcisse (DOP), Lola Virolle (assistante caméra), Cannelle Aimée (assistante son) et Nelly Francillette (machiniste), alliée à l’expérience de Corinne Bisso (maquilleuse), Katia Palmier (scripte) et Kristine Blonbou (costumière) ont rendue cette aventure merveilleuse.

Après une recherche active en Guadeloupe, Martinique et Guyane, c’est finalement Camille Schirmer qui assurera le poste d’ingénieure du son.

LE TOURNAGE

Du 21 au 29 juin 2019, une semaine de tournage dans les rues de Pointe à Pitre, de jour comme de nuit. 

Une équipe d'environ 30 personnes coordonnée par le métronome du tournage, le 1er assistant réalisateur.

Sur ce plateau ambitieux mais très contraint financièrement, l’expérience de Katia Palmier, scripte, Lovyjam, chef électro, Denis Forbin et Kevin Suard, électron ont su eux aussi installer une harmonie saine de travail. Une symbiose s'est ensuite créée pour réussir à tourner toutes les séquences sans problèmes majeurs. 

Sébastien Muller, le régisseur général, qui assure les déplacements et ravitaillement de tous types pour l'équipe technique dans différents quartiers de Pointe à Pitre, a rempli sa difficile mission avec brio. L'intervention du réseau de connaissances de l’équipe a aussi permis d'assurer une certaine sécurité sur le plateau. 

Yohan Nelson, lui a apporté une aide précieuse au troisième jour de tournage, pour qui cela était le 1er tournage professionnel. 

Il faut bien évidemment citer tout les autres acteurs, techniciens et autres petites mains sans qui ce film ne peut voir le jour. Des habitants de la cour Selbonne, de la cour Zamia, en passant par l'épicerie Peynier de pointe à pitre ou b2c Motors, ou encore secret fighter, et toutes les entreprises ou professionnels, comme TurtleMax, DCA, Skyprod, Zandolywood, ou KOProd qui ont apportés une aide petite ou grande dans ce projet. 

Un tournage éprouvant pour toute l’équipe car les challenges techniques à relever, le budget contraint et la pluie qui s’est invitée plus d’une fois sur le plateau a engendré des difficultés.

 

Cette équipe de warriors a été immortalisée sous l'oeil de la photographe Dove Waccus.

Timoun Aw_3.jpg
5MakingOffTiMounAw copie.jpg
zayanfim bureau 8.jpeg
IMG_0028.HEIC
IMG_0018.HEIC

LA POST-PRODUCTION

Arnaud Desné est le monteur du film. Avec le réalisateur, il donne vie aux images du tournage. Il assemble toutes les séquences, crée les génériques et est une force de proposition artistique.

Le montage s'est déroulé sur deux semaines à Paris. 6 versions du montage on été nécessaires pour parvenir au final Cut.

L’engagement de l'étalonneur Romain Loiseau et du Studio Kingsize FX durant le même temps a assuré une finition exceptionnelle au film.

La musique, mis à part les morceaux d'artistes hiphop caribéens, à été composée par Cédric Lemerre, qui grâce à ses talents de musicien à pu faire ressortir toute l'émotion souhaitée par Nelson sur les séquences ciblées. 

Le montage son et le mixage assurés par Steve Lancastre a duré environ 1 mois, dans le studio SL SOUND, au cinéma Rex de Pointe à Pitre. 

Une séance de post-synchro ( enregistrement de dialogues après tournage ) a été nécessaire pour finaliser les détails de réalisation. 

L'AVANT-PREMIERE

La première présentation du film au public a eu lieu le 16 Septembre 2020 au Cinéstar. 

La crise Covid, et les mesures de restrictions sanitaire ont fait de cette soirée un bal masqué, limitant l'accès à 1 personne sur 2. Un vrai casse tête

Néanmoins, le public présent a accueilli avec enthousiasme le film. De l'avis général, le film est tellement bien, qu'il en devient trop court. 

Une soirée très particulière qui succède à un battage médiatique sans précédent orchestré par la société de distribution SUDU Connexion qui ont vu entre autres sur les réseaux sociaux, les félicitations de Jean Claude Barny, Riddla, Sonia Roland, Matthieu Kassovitz, Mohamed Hamidi, Jamel Debbouze et bien d'autres.

Au total,  plus de 23 000 personnes touchées par la campagne de communication. Les différents messages des réseaux sociaux traduisent l'effet procuré par le film à sa première projection. 

 

Depuis, TIMOUN AW a fait le tour du monde, remportant une dizaine de prix et une trentaine de sélections.

Félicitations à Nelson et à toute l'équipe de TIMOUN AW ! 

Capture d’écran 2021-11-16 à 15.47_edited.jpg
Sonia Rolland.png
RS_TMA_Avt1ere.png
Riddla_Djamel_TMA.png
RS_TMA_Avt1ere.png
RS_TMA_Avt1ere.png
Riddla_Djamel_TMA.png

LA PRODUCTION 

La production de ce film est une aventure qui commence en 2017, date de la 1ère version du scénario.

Zayanfim prend le risque de la production déléguée en signant un contrat de cession avec le réalisateur et soumet le film au premier appel à projet lancé par la Région Guadeloupe et Canal +. TIMOUN AW en est le lauréat et Canal+ Antilles devient co-producteur et premier diffuseur du film.

Refusé au fonds OutreMer et à la contribution financière du CNC, c’est finalement le fonds d’aide images à la diversité et la CGET qui participent à la production.

C'est avec le concours de quelques soutiens privés tel que la famille BOURDESSOULES, WAB Assurance, Capès Dolé et sur les fonds propres de ZAYANFIM que ce projet voit le jour.

L’une des caractéristiques majeures de cette production c’est l’ambition technique du film au regard de la trésorerie disponible au premier jour du tournage et au budget réuni pour le réaliser, soit 120 000 euros au final.

L’ ambition affichée dès le départ est que ce film puisse concourir avec les mêmes armes que les autres dans les plus grands festivals internationaux.

Parmi les choix déterminants que nous avons eu à discuter longuement, le choix de la caméra. En effet, pour faire venir une ARRI Mini en Guadeloupe  avec le parc lumière minimum spécifique recommandé par le directeur de la photographie Martin LAUGERY notre budget ne  permet pas de faire appel à un transitaire. 

Aussi, l’écoute des sociétés TURTLE MAX, DCA et la générosité de la compagnie LEVEL facilitent le rapatriement du matériel nécessaire aux prix de quelques sueurs froides et nuits blanches. Nous avons pris le risque de lancer le tournage mais à cette étape, nous ne savions pas comment nous allions pouvoir terminer ce film.

C'est l'introduction de SL SOUND dans la coproduction du film à une étape cruciale qui nous a permis d'assurer sa bonne fin. Les temps nécessaires et investit pour le montage son et le mixage, en plus de l'expertise, ont permis la finition avec cette touche qualitative. 

 

Dans toute aventure, il y a des hauts et des bas et l’un des moments les plus doux de cette expérience, est la rencontre avec Claire Diao ; car c’est lors de sa venue en Guadeloupe en tant que juré d’un festival qu’on lui a fait découvrir TIMOUN AW en version de travail. SUDU CONNEXION assure aujourd'hui la distribution du film et à ce jour, il compte plus d'une vingtaine de sélection et prix en festival internationaux. 

La mise en oeuvre de TIMOUN AW, en étroite collaboration avec le réalisateur, a pris environ 3 ans de l’écriture à l’avant-première.

 

TIMOUN AW, première oeuvre de la société, est un succès à plus d'un titre, car ZAYANFIM est aussi la première société Guadeloupéenne à porter un film jusqu'à la présélection aux CESAR 2022. 

YannickRosine_19TournageTiMounAwDay6.jpg
RaissaZami_25TournageTiMounAwDay5.jpg
SevrineGuims_47MakingOffTiMounAwDay4.jpg
SLSOUND_TMAjpg.jpg
IMG-20211122-WA0050.jpg
Timoun Aw_2.jpg

MERCI AUX COPRODUCTEURS ET PARTENAIRES

canal+ (2).GIF
logo cnc.png
region guadeloupe.png
slsound logo.JPG
logo-sudu-fondgris-HD.jpg
logo Wab assurance.jpg
logo capes dole.png
image001.png
images.jpeg
dca-logo.png
LOGO%20PIXMOUNT%20monochrome%20Noir_edited.jpg
atelier varan logo.jpg
static1.squarespace.png